2017-11-16
Elmar Mammadyarov: «J’ai été content des négociations avec les co-présidents du Groupe de Minsk»

«J’ai été très content du contenu des négociations avec les co-présidents du Groupe de Minsk de l’OSCE. Elles ont été très constructives. Nous avons discuté des questions sur le conflit opposant l’Arménie à l’Azerbaïdjan», a déclaré Elmar Mammadyarov, ministre azerbaïdjanais des Affaires étrangères, lors d’une interview accordée à la correspondante de l’AZERTAC, à l'issue de son entretien avec les co-présidents.

Le ministre a fait savoir que pendant la rencontre, une décision avait été prise sur la poursuite des négociations en marge de la réunion de Vienne des ministres des Affaires étrangères des pays membres de l’OSCE prévue pour début décembre.

«En principe, il y a des idées. Les co-présidents ont été chargés de travailler sur ces idées pour avancer encore plus. On me demande toujours sur quel plan nous travaillons. Et, je réponds que toutes les idées proposées depuis le processus de Prague sont sur la table. Naturellement, certaines d'entre elles sont des propositions composées de six articles énoncés par les co-présidents. Elles sont évidentes et vous pouvez les voir. Aujourd’hui, nous avons travaillé sur les détails. Cette rencontre a montré que nous, c’est-à-dire, le côté azerbaïdjanais et les co-présidents, sommes déterminés à avancer le processus de négociations figé pendant un certain temps», a expliqué E. Mammadyarov.

Le ministre a noté qu’il y avait certains points entravant l’avancement des négociations. «Je serais content de dire qu’il y a un quelconque progrès dans les pourparlers. Mais il y a des points qui empêchent cet avancement. Toutefois, il y a toujours de l'espoir. Aujourd’hui, les co-présidents ont travaillé assez sérieusement sur cette affaire. Les co-présidents ont dit qu’ils n’étaient pas des touristes, qu'il leur fallait des négociations sérieuses, parce qu’ils représentent les pays sérieux. Je salue cette position. Combien de prétextes peut-on donner encore ? Il s'avère que ces négociations dureront pour toujours ? Non. Ce n’est pas réel. L’alternative est bien connue de tous. Mais, personne ne la veut. L’Azerbaïdjan ne veut pas lui aussi qu’il y ait des affrontements», a ajouté le chef de la diplomatie azerbaïdjanaise.

Il a également abordé la possibilité de l’organisation d’une rencontre des présidents azerbaïdjanais et arménien. «Les présidents seront informés sur cette rencontre après la discussion des questions abordées aujourd’hui avec le côté arménien», a ajouté le ministre Elmar Mammadyarov.

Quant au rappel du co-président des Etats-Unis dans le Groupe de Minsk, le ministre a précisé : «Je ne crois pas au changement du format de la coprésidence. Parce que le co-président américain est très sérieux au sujet de ses fonctions. Il y avait de telles rumeurs quelques temps avant. La réduction de certains postes dans le département d’Etat américain était au cœur des discussions. Mais, le co-président américain n’était pas seul à la réunion d’aujourd’hui. Il était accompagné de son assistante. Cela montre que le côté américain est très sérieux à ce sujet».

https://azertag.az/fr/xeber/france-1112558