2017-11-21

Exposition sur le Bicentenaire de l’installation d’Allemands dans le Caucase du Sud s’ouvre au siège de l’UNESCO VIDEO<

Au siège de l’UNESCO à Paris, s’est tenue la cérémonie d’ouverture d’une exposition sur le Bicentenaire de l’installation d’Allemands dans le Caucase du Sud, organisée conjointement par le Ministère de la Culture et du Tourisme d’Azerbaïdjan et la Délégation permanente de l’Azerbaïdjan auprès de l’UNESCO.

L’ambassadeur Anar Karimov, délégué permanent de l'Azerbaïdjan auprès de l'UNESCO, a souligné que l’exposition était un message nécessaire sur l’importance de la paix, du dialogue et du respect mutuel entre les différentes cultures et religions. Il a abordé les contributions que les Allemands avaient apportées aux domaines de l’architecture, de l’industrie, de l’agriculture et de l’urbanisme en Azerbaïdjan. L’ambassadeur a également parlé de l’installation des Allemands en Azerbaïdjan et de leur intégration facile dans l'environnement local grâce à la culture de tolérance du peuple azerbaïdjanais. A. Karimov a fait savoir que les Allemands qui pratiquaient librement leurs rites avaient construit quelques églises dans le pays.

Évoquant les 25 ans de l’adhésion de l’Azerbaïdjan à l’UNESCO, l’ambassadeur a porté à l’attention que le pays était confronté à l’occupation dès le premier jour du rétablissement de son indépendance. «Confronté à des défis économiques et humanitaires, l’Azerbaïdjan est parvenu à surmonter toutes les difficultés et s’est transformé d’un pays ayant besoin d’une assistance humanitaire en celui qui apporte des aides humanitaires», a ajouté A. Karimov.

Quant à la coopération importante entre l’Azerbaïdjan et l’UNESCO en matière de dialogue interculturel, le délégué permanent a évoqué les contributions que son pays apportait au dialogue interculturel et interreligieux. «Les représentants de différentes nations et religions cohabitent en paix en Azerbaïdjan», a-t-il déclaré.

«Le Forum mondial sur le dialogue interculturel et le Forum humanitaire international de Bakou se tiennent tous les deux ans dans le pays. Le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev a initié le Processus de Bakou afin de promouvoir le dialogue interculturel et une ordonnance a été signée pour célébrer son 10e anniversaire.

Puis, Eric Falt, sous-directeur général de l'UNESCO chargé des relations extérieures et de l'information du public, est intervenu. Il a noté que l’exposition était une occasion de mieux connaître l’Azerbaïdjan. Le sous-directeur a félicité l’Azerbaïdjan pour le 25e anniversaire de son adhésion à l’UNESCO, avant d’avoir parlé de sa contribution au dialogue entre les cultures et les religions.

Mme Sevda Mammadaliyeva, vice-ministre de la Culture et du Tourisme, a parlé de l’installation des Allemands en Azerbaïdjan et la sauvegarde du patrimoine culturel allemand dans le pays. Elle a dit que le président azerbaïdjanais avait signé une ordonnance sur le Bicentenaire de l’installation des colonies allemandes dans la région du Caucase du Sud. A l’occasion du jubilé, des expositions ont été organisées à l'Université Humboldt de Berlin, à Bakou et à Chamakhy.

Puis, le jeune pianiste Etibar Assadli et Vourghoun Vékilov ont interprété les œuvres classiques des compositeurs azerbaïdjanais et allemands, les participants ont visité l’exposition.

https://azertag.az/fr/xeber/france-1113720